Chargement...
 

TEPOQAL


Depuis 1980, la poésie québécoise circule en Amérique latine, surtout au Mexique, en particulier depuis la participation du Québec à la Foire internationale du livre (FIL) de Guadalajara en 2003. En principe, il s’agit donc d’une littérature déjà « mondialisée ». Toutefois, les versions espagnoles tendent à être difficiles d’accès : souvent tirées à peu d’exemplaires ou épuisées, elles ne sont pas toujours répertoriées et, lorsqu’elles le sont, il n’est pas rare que les références bibliographiques soient incomplètes, voire erronées.

Ainsi, bien que la poésie québécoise soit de plus en plus traduite en espagnol et distribuée en Amérique latine, en particulier au Mexique et en Argentine, les versions semblent jouir d’une diffusion mitigée.

Pour remédier à ce manque de visibilité, il y avait lieu de créer un moteur de recherche accessible gratuitement qui répertorie de façon à la fois juste et exhaustive les traductions espagnoles de poésie québécoise de langue française parues en Amérique latine.

Le projet de recherche TEPOQAL (Traductions Espagnoles de la POésie Québécoise en Amérique Latine), dirigé par la professeure Madeleine Stratford de l’Université du Québec en Outaouais, a mené à la création et à la mise en ligne de deux bases de données, TEPOQAL I et TEPOQAL II, qui constituent des sources d’information fiables, exhaustives et régulièrement actualisées au sujet des traductions espagnoles de la poésie québécoise de langue française qui circulent en Amérique latine.
Image