Loading...
 

Sylvie Lemieux

Sylvie Lemieux
Read Blog
View Profile

La traduction dans la conscience : l'histoire de Marie

Published by tradinter@videotron.ca on 2012-10-11

Nous sommes des êtres conscients. Notre conscience nous permet de comprendre et de faire, d'une part, et de sentir, d'autre part.  C'est bien ce que le philosophe Frank Jackson nous fait comprendre en nous présentant l'histoire de Marie (Le cerveau à tous les niveauxhttp://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_12/i_12_p/i_12_p_con/i_12_p_con.html).

 

Imaginons que Marie, l’une des plus grandes neurobiologistes au monde spécialisée dans la vision des couleurs, est enfermée depuis sa naissance dans une chambre où tout est en noir et blanc. Tout ce qu’elle sait sur la vision des couleurs, elle l’a donc appris dans des livres écrits en noir sur des pages blanches qu’elle lit depuis qu’elle est toute jeune. Marie en vient donc ainsi à connaître tous les faits pertinents sur notre perception des couleurs.

 

i_12_p_con_1b.jpg Un jour, pour la première fois de sa vie, Marie sort de sa chambre et voit les vraies couleurs du monde qui l’entoure. « Voilà donc ce que cela fait de voir du rouge! », s’exclame-t-elle alors en voyant des tulipes rouges. Marie semble alors expérimenter quelque chose de complètement nouveau, nous dit Jackson dans son expérience de pensée. Comment alors est-il possible qu’ayant eu accès à absolument toute l’information imaginable sur la vision des couleurs, elle puisse découvrir encore quelque chose de nouveau simplement en voyant la couleur? Ce quelque chose de nouveau, c’est le qualium du rouge particulier de la fleur qu’elle a vue, conclut la petite fable.