Loading...
 
[Show/Hide Right Column]

Émilie Lecours

Émilie Lecours
Read Blog
View Profile

Le latin : partie I

Published by eleco080@uottawa.ca on 2012-06-11

Maintenant que nous avons établi que le latin n’est pas une langue morte, intéressons-nous davantage à sa construction. Tout d’abord, il faut savoir que le latin est une langue flexionnelle, ce qui signifie qu’elle comporte des cas, lesquels indiquent la fonction syntaxique des mots. Donc, contrairement au français qui fonde sa syntaxe sur l’ordre des mots, le latin se base sur des déclinaisons selon le cas. Pour déterminer de quel cas il s’agit, il suffit d’observer les affixes qui indiquent aussi bien le nombre que le genre. Voici une brève description des sept cas employés en latin.

 

  • Le nominatif : se rapporte au sujet et à son attribut. Le cas nominatif ne dépend pas syntaxiquement d’un autre groupe, c’est-à-dire qu’il est complet en soi.
  • L’accusatif : désigne le complément d’objet direct qui exprime le temps, la durée, l’espace et les directions qui représentent un emploi circonstanciel. Il désigne également l’emploi actanciel, soit les compléments de verbes.
  • Le génitif : désigne le complément du nom et de l’adjectif. Il exprime la possession ou ce qui qualifie un ensemble (nom et adjectif).
  • Le datif : désigne le complément indirect. Il exprime à qui ou à quoi est reliée l’action.
  • L’ablatif : désigne le complément circonstanciel. Les compléments de manière, de moyen, d’instrument, de lieu (statique et déplacement), de temps et de date font partie de l’ablatif.
  • Le vocatif : se rapporte à l’apostrophe et exprime l’interpellation.
  • Le locatif : désigne certains compléments circonstanciels de lieu. Toutefois, il n’est plus employé de nos jours.

 

Voici un tableau qui résume bien les sept cas.

 

Cas
Fonctions
Déclinaison

Nominatif

Sujet ou attribut du sujet

 

Comme mentionné plus haut, chaque cas commande une déclinaison particulière, laquelle dépend du genre.

 

Voir le billet « Le latin : partie 2 » pour plus de détails.

Vocatif

Apostrophe

Accusatif

Complément d’objet direct, attribut du COD

Génitif

Complément de détermination du nom

Datif

Complément d’objet indirect

Ablatif

Compléments circonstanciels de moyen/manière

Locatif

Compléments circonstanciels de lieu

 

Maintenant que vous connaissez les sept cas, il faudra survoler les déclinaisons pour bien comprendre le rôle qu’elles ont et le lien qui les unit au cas. Une fois que vous avez compris comment s’articulent les déclinaisons et les cas, vous en savez suffisamment pour déchiffrer l’essentiel du latin. Je consacrerai un de mes futurs billets aux conjugaisons pour compléter les notions de base en latin.   

   

Voici une locution que vous serez à même de comprendre sous peu : Nulla tenaci invia est via, « Nulle route n'est infranchissable ».

 


Sources

http://www.etudes-litteraires.com/initiation-latin-cas.php

http://oidipus.free.fr/latin/latin002.htm

http://www.etudes-litteraires.com/initiation-latin-3.php