Loading...
 
[Show/Hide Right Column]

Marie Eve Levesque

Marie Eve Levesque
Read Blog
View Profile

Sous-titrage

Published by le.maeve@gmail.com on 2012-03-29

J'avoue que la série de billets sur l'interprétation d'un collègue blogueur m'a inspiré. J'ai eu le désir de parler d'un métier méconnu, c'est-à-dire le sous-titrage.

 

Traduire des films, des émissions, être lu par des milliers de gens, c'est un peu le rêve mégalomane du traducteur dans sa tour d'ivoire. Le sous-titrage, par son apparence prestigieuse, enchante plusieurs personnes. Il faut prendre garde aux apparences, tout de même! Selon mes recherches, c'est un métier extrêmement passionnant et demandant en raison des nombreuses contraintes d'espace. Je ne vous parlerai pas de doublage où la connaissance des labiales est indispensable.

 

Qu’est-ce que le sous-titrage et est-il relié à la traduction seulement? En fait, c'est le défilement d'un texte au bas d'une image. Il diffère du surtitrage, technique utilisée au théâtre et à l'opéra. Cette dernière se traduit par un texte sur un écran au-dessus d'une scène. Certains vont aussi parler de sous-titrage unilingue ou de transcription pour les malentendants. D'ailleurs, la demande est très forte en ce moment pour la transcription en raison du vieillissement de la population. Cette profession commence à être reconnue pour sa complexité.

 

À cet effet, le CRTC a mandaté un groupe de travail pour normaliser la profession. Honnêtement, ce rapport est vraiment intéressant. Il parle de l'importance d'un travail homogène et de qualité. Le CRTC pointe du doigt les fournisseurs qui coupent dans leurs services langagiers pour des raisons budgétaires. Petite anecdote : le Groupe TVA était un membre participant de cette étude et, tout en aidant à la rédaction, il supprimait plusieurs postes.

 

Vous n'avez que 42 caractères par ligne pour exprimer ce que les gens disent à l'écran, vous vous devez donc d'avoir un esprit de synthèse, de posséder un vocabulaire vaste et de devenir ami avec le dictionnaire des synonymes. Une autre difficulté réside dans le niveau de langue. Un charretier ne peut pas faire de la poésie tout comme le roi ne vouvoiera pas ses sujets. Pour percer dans ce domaine, il faut donc être extrêmement rigoureux et attentif aux détails.

 

Si le domaine vous intéresse, mais que vous ne savez par où commencer, je vous recommande d'envoyer votre curriculum vitae à Vision Globale, Sette Production, Deluxe Studio, Vivafilm Atlantis et Technicolor. Ce sont des sociétés qui semblaient avoir une belle culture d'entreprise.

 

 

2 comments


Je suis content d'apprendre que mes billets en inspirent d'autres. Tout récement, l'auteur Romero Fresco a publié un article (external link) dans la revue « The Interpreter and Translator Trainer ». Il parle de la place du sous-titrage vocal (intralinguistique) dans les programmes universitaires et fait appel à la recherche dans le domaine du sous-titrage « interlinguistique » avec reconnaissance vocale. Ce domaine se recoupe bel et bien avec celui de l'interprétation simultanée. Plusieurs centres européens de formation à la traduction intègrent déjà des cours d'interprétation simultanée et de reconnaissance vocale à leurs programmes de maitrise en traduction audiovisuelle.


Voici une nouvelle contribution pour ceux qui s'intéressent au sous-titrage et à la traduction audiovisuelle en général. C'est le site Web de la conférénce Found in Translation(external link), qui a eu lieu à Prague en 2010. L'Europe, avec son multilinguisme, est un beau modèle pour les efforts canadiens en matière de traduction audiovisuelle.