Loading...
 
[Show/Hide Right Column]

Johan Centime

Johan Centime
Read Blog
View Profile

Du conte de fée au décompte des faits

Published by johan.centime@yahoo.fr on 2012-03-25

Parlons peu… Parlons bien… Rompons le silence même s’il est d’or… Commençons par le verbe, et cela, comme tout langage…

 

Rendons témoignage de ce que nous voyons, identifions-le par des sons, retranscrivons-le par des mots.

 

Au commencement était le verbe et le verbe se fit caractères… puis lettres… puis contes de fées.

Tout serait beau si les mots avaient gardé leur pouvoir initial…

 

Et si, et si, et si… Avec des si on mettrait des villes en bouteille.

Et on entreprendrait, il faut bien l’avouer, avec X inconnues, de bien savants calculs.

 

Mais ne voilà-t-il pas que vint la dichotomie… Le yin accompagné du yang... Le jour et la nuit… Une gémellité manichéenne qui donna au mot un frère jumeau, le chiffre.

 

Qui avouons-le, s’il a sa magie qui m’est bien étrangère, à défaut de rêver, semble avoir pris le trône, en ce bas monde, des grandes priorités…

 

Advinrent les chiffres, les nombres, les racines carrées, les équations et le… décompte des faits.

 

Le monde se divise donc en deux catégories : ceux qui le voient par proses, rimes plates ou croisées ou ceux qui entendent et comprennent la symphonie chiffrée.

 

Je te demande, lecteur, de quelle catégorie es-tu?

 

Es-tu matheux ou littéraire?

 

Réfléchis-tu en équations ou en vers?

 

Mots fléchés ou sudoku?

 

Es-tu poète ou courtier?

 

De quelle baronnie es-tu le féal ou le feudataire?

 

Dans la nuit de tes interrogations, hâte-toi de me répondre pour que tes mots m’éclairent…

 

Mais ce serait trop simple, frères de lettres ou de chiffres, et mal connaitre la richesse de la langue….

On dit que la parole est d’argent, et je vais le prouver…

 

Il semble qu’un mot dans le vocabulaire mondial langagier arrive à cette symbiose dont je ne puis rêver… celle voulant que, siamois, un mot puisse assurer la jonction entre le monde des chiffres et le monde des lettres…

 

Il apparait, ce terme, phonétiquement et structurellement dans le mot « conte », comme dans « conte de fées », et dans le mot « compte », du terme « décompte » des faits.

 

Et quoique, tête en l’air, je ne sois pas plagiaire, je veux rendre à Werber, de son prénom Bernard qui rime avec César, ce qui lui appartient.

 

Il dit dans un ouvrage une chose qui, jusqu’alors, m’avait bien échappé…

 

Que le mot conte en français, phonétiquement, rime avec le mot compte.

Et que cette correspondance se retrouve dans la plupart des langues :

  • en anglais : to count (compter), to recount (conter);
  • en allemand : zählen (compter), erzhälen (conter);
  • en hébreu : li saper (conter), le saper (compter);
  • en chinois : shu (conter), shu (compter).

 

Merci beaucoup, Bernard… Mais je reprends la main.

 

Que vous soyez binaire ou littéraire...

Du monde des chiffres ou de l’empire des lettres…

Adepte du conte de fées ou du décompte des faits…

 

Il y a toujours un mot qui saura vous unir, et même vous enrichir, dans le trésor de la langue.

 

Johan Centime