Loading...
 
[Show/Hide Right Column]

Julian Zapata Rojas

Julian Zapata Rojas
Read Blog
View Profile

Interprĕs, interprĕtis 102

Published by Jzapa026@uottawa.ca on 2012-02-26

Le ku, c’était la langue (construite) parlée à la République démocratique de Matobo, pays fictionnel créé pour le film américain L’interprète. (Ça doit être vraiment cool de dire : je parle le ku!) C’est la maitrise de cette langue minoritaire qui a permis à Sylvia Broome (Nicole Kidman), interprète de conférence aux Nations Unies, de dénoncer aux autorités une menace d’assassinat au président du pays africain lors de sa visite au siège de l’ONU à New York. 

 

Contrairement à ce que l’on peut imaginer avant de visionner ce film, c’est qu’il ne traite pas nécessairement du travail quotidien d’un interprète (hélas!). Pourtant, il fait réfléchir sur l’importance des interprĕs et des interprĕtis dans les relations internationales, dans le déroulement et l’avenir de la planète.

 

Il y a de quoi en être fier, comme je l'ai exprimé dans l'un de mes billets : interprĕtŏr, c’est l’un des métiers les plus anciens et sans doute l’un des plus influents de l’histoire.

  

Dans tous les pays du monde, dans toutes les combinaisons de langues imaginables et dans une panoplie de situations, des milliers d’interprètes travaillent jour après jour pour assurer la communication orale entre deux personnes, entre deux nations ou entre deux peuples parlant des langues différentes. Ils sont les médiateurs par excellence dans la communication interculturelle : au Parlement canadien, à la Commission européenne, à l’Organisation des Nations Unies, dans les zones de conflit, aux conférences scientifiques, dans les affaires internationales, à la cour de justice, aux contrôles douaniers… on peut même embaucher un interprète pour les réunions informelles ou pour les vacances!  

 

Un interprète peut avoir des contrats aussi pénibles qu’amusants. Il peut n’avoir qu’à accompagner le premier ministre dans un voyage à l’étranger pour s’assurer que l’interprète embauché par le mandataire du pays d’accueil fait bien son boulot – il voyage, il écoute, il consent par un signe de tête, il mange, il boit, il dort. Mais il peut avoir aussi à traduire une phrase qui pourrait – et il le sait bien – envoyer quelqu’un en prison ou déclencher une guerre mondiale.

 

Dans mes prochains billets, je vous exposerai plus en profondeur les différents modes et types de l’interprétation ainsi que ses modalités et les lieux où elle est pratiquée.

 

Pour l’instant, je vous invite à regarder le film L’interprète et à laisser vos commentaires! (Après tout, avec ce temps dehors, louer un bon film sur la traduction aux Nations Unies ne serait pas du tout une mauvaise idée pour un lecteur de ce blogue. En passant, connaissez-vous d'autres films inspirés d'une profession langagière?)  

 

Julian Zapata Rojas

 

1 comment


I haven't seen this movie, but what piqued my curiosity in this post is that they made up a language for the film rather than using something actually spoken on Earth. Why do you think they did that? I wonder if it's a bit like how in some war movies they invent a generic Middle Eastern, African or Eastern European nation (those are the usually suspects to fight America...) to be the enemy. By not naming a real country, the movie doesn't set off too many political issues... although it usually does make sweeping generalizations about the culture being seen as "the bad guy."

How much do we actually hear of this made up language in the movie?

Speaking of made up languages, in the HBO series, "Game of Thrones," (based on the "A Song of Ice and Fire" series) the writers invented a language for the Dothraki that was not used in the novel. (Tolkien made up his languages in the novels, but George R.R. Martin simply noted when things were spoken in different tongues, but expressed them in English.)

Here's an article about the guy who "invented" Dothraki:

http://www.nytimes.com/2011/12/12/arts/television/in-game-of-thrones-a-language-to-make-the-world-feel-real.html?pagewanted=all(external link)