Loading...
 
[Show/Hide Right Column]

Équipe de LinguisTech

Équipe de LinguisTech
Read Blog
View Profile

La traduction automatique augmente-t-elle la productivité?

Published by info@crtl.ca on 2011-12-01

Un test concernant la productivité de la traduction et de la post-édition a été réalisé par Autodesk au mois d’août dernier. La compagnie, qui offre un service de localisation, utilise fréquemment la traduction automatique. L’une de ses stratégies consiste à mesurer automatiquement l’utilité du moteur de traduction auprès des usagers, que ce soit comme outil de productivité ou de traduction brute.

 

Trente-sept participants se sont livrés à l’étude visant à fournir une approximation du temps passé, en l’espace de deux jours, sur une traduction donnée. Le but de cette étude était de tester la productivité de la traduction faite originalement par les moteurs d’Autodesk Moses. L’interface permet d’enregistrer le temps passé sur chacun des segments. Le contenu était notamment axé sur les chaines du logiciel, la documentation et les logiciels multimédias.1

 

 

 

Vous pouvez aussi consulter les résultats complets du test.

 

1 Propos tirés du site Web d’Autodesk.

 

3 comments


Très intéressant! La productivité augmente de façon étonnante pour le français. Serait-ce une question de corpus bien entrainés? Je me le demande...

Pour ma part, j'ai participé à une expérience sur la postédition dans le cadre d'un de mes cours. Certes, la productivité augmentait, mais pas de 131 %!

Quelqu'un m'a déjà dit que cette étude comportait certaines lacunes méthodologiques...

Qu'en pensez-vous?



Ce test d'Autodesk a également suscité mon intérêt. Il reflète bien l'importance de la postédition dans le domaine de la traduction. Seulement,est-il véritablement représentatif? Si l'on considère que les 37 personnes sondées produisaient dans 9 langues différentes, il me semble que l'échantillonage est questionnable.


Je suis d'accord. Le nombre de participants ne me semble pas suffisant pour un test de ce type. On parle de, quoi, 4 traducteurs par langue?
S'il s'agit uniquement de prouver que dans tous les cas, postéditer c'est plus rapide que traduire, oui, ça va.
Encore là, on ne se concentre que sur la productivité, et on ne parle pas de la qualité. Qui assure la qualité de ces textes?