Loading...
 
[Show/Hide Right Column]

Julian Zapata Rojas

Julian Zapata Rojas
Read Blog
View Profile

Jo parlo català (Je parle catalan)

Published by Jzapa026@uottawa.ca on 2011-10-21

Je suis sûr que la traduction entre parenthèses de ce titre n’était même pas nécessaire, puisque vous parlez français. La véritable question pour beaucoup parmi vous n’était pas « Qu’est-ce que ça veut dire? », mais plutôt « Catalan?… C’est quoi ça? » Moi aussi, je me suis posé la même question il n’y a pas très longtemps. Et aujourd’hui, j’ai appris en lisant un peu d’histoire que j’ai failli avoir le catalan comme langue maternelle. Ou peut-être vous autres. Historiquement parlant, Colomb et Cartier auraient pu être des catalanophones

 

Cette idée m’amuse, surtout parce que je me mets à imaginer où dans le monde, dans quelle langue et sur quelle langue je serais en train d’écrire ce billet.

 

« Chaque langue recèle un trésor », et la langue catalane, avec son histoire, sa réalité actuelle et sa littérature, est un modèle à ne pas négliger dans les efforts pour la sensibilisation à la conservation du patrimoine multilingue de notre planète.

 

Lorsque j’ai pris mon bain multilingue à Québec, en juin dernier, j’étais frappé par l’envergure et l’originalité des projets linguistiques provenant de la Catalogne, et aussi par l’enthousiasme contagieux des Catalans. J’y ai exprimé publiquement mon admiration pour la qualité de ces travaux et j’ai demandé d’où vient l’intérêt à effectuer tous ces énormes projets pour une « langue minoritaire ». Oups! Je me suis fait taper sur les doigts pour avoir utilisé cette expression. En même temps, je me suis fait remercier pour la question : il fallait que quelqu’un ose la poser.

 

Quelques mois plus tard, je commence à tout comprendre. Le catalan, loin d’être un simple « mélange de l’espagnol et du français »  – comme beaucoup de venants osent la décrire –, est une langue possédant une histoire, une richesse et un statut uniques. Elle est la langue « minorisée » (et non pas « minoritaire »!) la mieux établie en Europe, et probablement dans le monde. Les grands efforts des linguistes catalans ne sont pas uniquement dans le but de rehausser l’image de leur langue, mais aussi de servir de modèle de recherche et d’innovation : un modèle digne d’exportation. Et beaucoup en sont déjà des importateurs.

 

Cela fait déjà quelques semaines que je suis arrivé en Catalogne. J’ai le plaisir de parcourir des rues trempées d’histoire – une histoire qui rejoint sans doute celle de mes ancêtres ibériques – et d’être immergé dans cette langue, que je commence à parler déjà avec aise, peut-être parce je maîtrise l’espagnol et le français, ou parce qu’elle était déjà emmagasinée dans mes gènes…

 

(à suivre…)

 

2 comments


La seule expérience que j'ai avec le catalan c'est dans une scène du film "Auberge Español." Le personnage principal (francophone) arrive à Barcelogne parlant español et il est assez dèçu de découvrir que ses cours à l'université se donnent plutôt en catalan. C'est là que j'ai su qu'on ne parlait pas nécessairement l'espagnol à Barcelogne!

Toi, en tant qu'hispanophone (je ne sais pas de quel pays), comment vois-tu les différentes variétés d'espagnol? Je me suis fait taper sur les doigts une fois pour avoir dit que j'apprenais l'espagnol; selon mon interlocuteur, il fallait plutôt dire castellano.

Penses-tu qu'il y a la même tension entre l'espagnol parlé en Amérique Latine et en Espagne comme c'est le cas pour le françâis au Québec et en France? Quand j'enseignais le français à Vancouver, on me demandais souvent si j'enseignais le "vrai" français, c'est-à-dire "Parisien French," selon les parents...

Bon, j'ai bien sauté du coq à l'âne, et tout ça pour te dire que j'ai hâte de lire la suite de ton billet!




Hi Lindsay,
Indeed, you raise quite a few points here. Spanish is spoken by everyone in Barcelona. Only a few people in the countryside in Catalonia would claim to have a hard time speaking Spanish, only Catalan. Courses are taught in Catalan, but in the case of Pompeu Fabra University (UPF), you can have courses in Spanish only or English only, or in the three languages (I have two of those). You can write your papers in the laguage of your choice, for every course.

As far as Castellano (or Castilian) is concerned, I am not the right person to tell if this is the term we should rather use to refer to the Spanish language. All I can tell is that, back home, the name of my "Spanish" courses at elementary school was "Lengua Castellana" but I think I always used them indiscriminately(external link)

In a seminar taught by a linguistics professor from Colegio de México here at UPF last week, I learned that there actually is still a "tension" between the different Spanish-speaking countries, from South America to Central America to Spain, regarding all this. But I am not an expert there...

Hope this helps!