Chargement...
 

CAPSULE LINGUISTIQUE

 


 

ZEUGME

 


 

Qu’est-ce que le zeugme?

 

Le zeugme est un type particulier d’erreur de construction. Il est semblable à l'anacoluthePour plus de renseignements concernant l’anacoluthe, veuillez consulter la capsule « Anacoluthe ». . Comme l’anacoluthe, le zeugme est une rupture dans la construction d’une phrase. Elle est formée de deux parties de phrases qui sont syntaxiquement correctes, mais dont la séquence donne une phrase syntaxiquement anormale ou déviante. Ce qui caractérise le zeugme, c’est que l’erreur consiste en la coordination d’éléments – le plus souvent des verbes – à régimeDans le Dictionnaire de linguistique (2001), on définit le terme « régime » comme un mot ou une suite de mots (noms ou pronoms) qui dépend grammaticalement d’un autre mot de la phrase.

Par exemple, on dira que dans la phrase « Pierre lit le journal », « le journal », complément d’objet, est le régime de « lit ».
différent.

 

Exemple :

 

Pierre veut voir et parler à Marie. (coordination de verbes à régime différent – dont le  type de complémentLes verbes transitifs directs introduisent un complément direct. (Nous pouvons répondre aux questions « qui? » ou « quoi? » après le verbe.
Exemple : Elle mange une pomme – Elle mange « quoi? » une pomme = « mange » est donc un verbe transitif direct dans cette phrase.)

Les verbes transitifs indirects introduisent un complément indirect. (Nous pouvons répondre aux questions « à qui? », « à quoi? », « de qui? », « de quoi? » après le verbe.
Exemple : Il parle à son père – Il parle « à qui? » à son père = « parle » est donc un verbe transitif indirect dans cette phrase.)

Les verbes intransitifs n’admettent pas de complément direct ni de complément indirect, seulement des compléments circonstanciels – ou compléments de phrase selon la terminologie de la nouvelle grammaire. (Nous pouvons répondre aux questions « quand? », « comment? », « où? », « pourquoi? » après le verbe.
Exemple : Il est arrivé à 20 h – Il est arrivé « quand? » à 20 h = « est arrivé » est donc un verbe intransitif dans cette phrase.)
est différent)

 

Cette phrase est fautive parce que la conjonction de coordination « et » qui sert à lier des éléments de même niveau syntaxiqueÉléments qui ont le même statut ou la même fonction syntaxique – par exemple, ce sont deux noms communs : la pomme et la poire; deux adjectifs qualificatifs : Il est beau et aimable; deux sujets : Annie et Paul vont au marché. lie ici deux verbes à régime différent. En effet, les verbes « voir » et « parler » ne peuvent être coordonnés parce qu’ils ne sont pas suivis du même type de complément : Le verbe « voir » doit être suivi d’un complément direct (que l'on obtient en posant les questions « qui? » ou « quoi? » après le verbe - Pierre veut voir « qui? »), tandis que le verbe « parler » doit être suivi d’un complément indirect (que l'on obtient en posant les questions « à qui? », « à quoi? », « de qui? », « de quoi? » après le verbe - dans ce cas-ci la question « à qui? » est de mise - Pierre veut parler « à qui? »).

 

Pour corriger cette structure fautive, il suffit de faire suivre le premier verbe du complément et de lier un autre complément – souvent un pronom personnel complémentListe des pronoms personnels compléments : m’, me, moi, t’, te, toi, s’, se, soi, elle, elles, l’, le, la, lui, en, y, nous, vous, leur, eux. – au deuxième verbe.

 

Correction : Pierre veut voir Marie et lui parler. (Nous avons fait suivre le premier verbe « voir » du complément « Marie » et nous avons lié le pronom personnel complément « lui », qui correspond également à Marie, au verbe « parler ».)

 

Voici un autre exemple :

 

Habilité et pressé d’administrer le médicament au patient, l’infirmier a commis une erreur impardonnable. (coordination d’adjectifsSelon la nouvelle grammaire, le participe passé employé seul est considéré comme un adjectif parce que l'accord de ces deux types de mots est le même : un adjectif et un participe passé employé seul s'accordent en genre et en nombre avec le mot auquel il se rapporte. à régime différent – dont le type de complément est différent)

 

Cette phrase est fautive parce que la conjonction de coordination « et » qui sert à lier des éléments de même niveau syntaxique lie ici deux adjectifs à régime différent. En effet, les adjectifs « habilité» et « pressé » ne peuvent être coordonnés parce qu’ils ne sont pas suivis du même type de complément : l'adjectif « habilité » doit être suivi de la préposition « à » (être habilité à faire quelque chose), tandis que l'adjectif « pressé » doit être suivi de la préposition « de » (être pressé de faire quelque chose).

 

Pour corriger cette structure fautive, il suffit de faire suivre le premier adjectif de la bonne préposition – dans ce cas « à » ainsi que du complément et de lier l’autre adjectif à la préposition exigée par l’autre verbe ainsi que d’un complément – souvent un pronom personnel complément.

 

Correction : Habilité à administrer le médicament au patient, mais trop pressé de le faire, l’infirmier a commis une erreur impardonnable. (Nous avons fait suivre le premier adjectif « habilité » de la préposition « à » et  du complément « administrer le médicament au patient » et nous avons lié au deuxième adjectif « pressé » la préposition « de » et le complément « de le faire », qui correspond également à « administrer le médicament au patient ».)

 


 

À VOUS DE VOUS EXERCER MAINTENANT!

 


 

Les phrases suivantes sont-elles grammaticalement correctes? Sinon, corrigez-les.

 

  1. Passionnée de sport, Laura s’inscrivit et remporta tous les tournois de tennis.

    {exercise answer="phrase incorrecte" incorrect="phrase correcte"}

    Explication


     
  2. Le gardien de sécurité surveille et refuse l’accès aux personnes qui n’ont pas de billet.

    {exercise answer="phrase incorrecte" incorrect="phrase correcte"}

    Explication


     
  3. Ces enfants entrent et sortent de la maison en coup de vent.

    {exercise answer="phrase incorrecte" incorrect="phrase correcte"}

    Explication


     
  4. On ne sait pas s’il a réussi sa vie à cause ou grâce à son enfance difficile.

    {exercise answer="phrase incorrecte" incorrect="phrase correcte"}

    Explication


     
  5. L’infirmière berce et parle à l’enfant malade.

    {exercise answer="phrase incorrecte" incorrect="phrase correcte"}

    Explication


     
  6. Je dois et m’attends à le voir d’ici la fin de la semaine.

    {exercise answer="phrase incorrecte" incorrect="phrase correcte"}

    Explication


     
  7. À la bibliothèque, les enfants peuvent lire et emprunter des livres.

    {exercise answer="phrase correcte" incorrect="phrase incorrecte"}

    Explication


     
  8. Convoquée et présidente de la réunion, Ingrid prépare minutieusement ses dossiers.

    {exercise answer="phrase incorrecte" incorrect="phrase correcte"}

    Explication


     
  9. Il a menti et voler ses amis.

    {exercise answer="phrase incorrecte" incorrect="phrase correcte"}

    Explication


     
  10. Tous les jours, ces hommes brossent et attèlent les chevaux.

    {exercise answer="phrase correcte" incorrect="phrase incorrecte"}

    Explication

 


 

BIBLIOGRAPHIE

 


 

de Villers, M.-É. (2003). Multidictionnaire de la langue française (4e éd.). Montréal : Québec Amérique. 1 542 p.

 

Dubois, J. & al. (2001). Dictionnaire de linguistique. Paris : Larousse. 514 p.

 

Grevisse, M., Goosse, A. (2007). Le bon usage (14e éd.). Bruxelles : Duculot. 1 600 p.

 

Marquis, A. (2008). Le style en friche. Montréal : Triptyque. 208 p.

 

Office québécois de la langue française. (2011). Consulté le 20 juillet 2011, sur http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=3211

 

Portail linguistique du Canada. (2011). Consulté le 20 juillet 2011, sur www.noslangues.gc.ca

 

Marche romane. (2007). Consulté le 19 juillet 2011, sur http://feuilly.hautetfort.com/archive/2007/10/10/zeugma-et-autres-anacoluthes.html



 

Conceptrice : Brigitte Murray

Mise en ligne : Camille Pichette-Cécyre