Chargement...
 

CAPSULE LINGUISTIQUE

 


 

UTILISATION INCORRECTE DU POINT D'INTERROGATION

 


 

Vous êtes-vous déjà demandé si votre phrase devait se terminer par un point final ou un point d’interrogation? Pour débuter, notez que vous ne pouvez jamais mettre trois points d’interrogation de suite comme on le voit souvent sur Internet ou dans les publicités. Cet exemple serait fautif :

Une autre journée difficile pour cet homme???

 

De plus, si vous respectez les règles de l’Office québécois de la langue française, vous ne devez pas laisser d’espace avant ce signe de ponctuation. Rappelez-vous-le!

 

Souvenez-vous également que le point d’interrogation s’utilise seulement dans les interrogations dites directes. Dans les interrogations indirectes, c’est un point final que vous devez utiliser.

 

Comparez ces deux phrases :

Viendra-t-il ce soir?

Je me demande s’il viendra ce soir.

 

Dans la première phrase, il s’agit d’une interrogation directe; dans la seconde, d’une interrogation indirecte. C’est dans ce deuxième cas que l’on voit souvent des personnes utiliser le point d’interrogation incorrectement.

 

Voici quelques verbes qui entrainent des interrogations indirectes :

  • Demander
  • Questionner
  • Savoir
  • Se demander
  • Se questionner
  • Voir

 

Si vous utilisez peut-être en tête de phrase, vous devez inverser le verbe et le sujet. Voici un exemple :

Peut-être guérira-t-elle vite.

 

D’autres adverbes ou locutions adverbiales entrainent souvent l’inversion du verbe et du sujet. En voici quelques-uns :

  • Aussi
  • À peine
  • Du moins
  • Encore
  • Sans doute

 

Dans tous ces cas, il ne s’agit toutefois pas d’une interrogation. Ne mettez pas de point d’interrogation.

 

Pour certaines exclamations, on fait aussi cette inversion du verbe et du sujet. Notez cet exemple :

Que d’erreurs a-t-elle encore commises!

 

Il s’agit bien ici d’une exclamation et non d’une interrogation.

 


 

EXERCICE

 


 

Faut-il un point d'interrogation à la fin de ces phrases?

 

  1. Tu te demandes ce que Marie est en train de réaliser.

    {exercise answer="Non" incorrect="Oui"}

    Explication


     
  2. Lucie se questionne sur les allées et venues de sa colocataire.

    {exercise answer="Non" incorrect="Oui"}

    Explication


     
  3. Pense-t-on régler ce conflit sous peu.

    {exercise answer="Oui" incorrect="Non"}

    Explication


     
  4. Peut-être faudrait-il partir rapidement.

    {exercise answer="Non" incorrect="Oui"}

    Explication


     
  5. Jamais ne s’est-il avoué son erreur.

    {exercise answer="Non" incorrect="Oui"}

    Explication


     
  6. Ce cours est intéressant, n’est-ce pas.

    {exercise answer="Oui" incorrect="Non"}

    Explication


     
  7. Prend-elle toutes les précautions nécessaires.

    {exercise answer="Oui" incorrect="Non"}

    Explication


     
  8. J'aimerais bien déjà savoir s'il connaitra la réponse.

    {exercise answer="Non" incorrect="Oui"}

    Explication


     
  9. Tirera-t-on avantage de la situation.

    {exercise answer="Oui" incorrect="Non"}

    Explication


     
  10. Que de beaux paysages avons-nous vus.

    {exercise answer="Non" incorrect="Oui"}

    Explication

{exercise}


 

POUR EN SAVOIR PLUS

 


 

Pour en savoir plus sur l'utilisation du point d'interrogation, consultez l'ouvrage suivant :

 

Ramat, A. (2008). Le Ramat de la typographie (5e éd.). Saint-Laurent : Aurel Ramat éditeur. 244 p.

 

ou le site suivant :

 

Office québécois de la langue française. (s.d.). Consulté le 20 février 2012, sur http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?T1=interrogation+indirecte

 


 

Conceptrice : Marie-Josée Bourget

Mise en ligne : Camille Pichette-Cécyre