Chargement...
 

CAPSULE LINGUISTIQUE

 


 

MODIFICATION DES DÉTERMINANTS INDÉFINIS, PARTITIFS ET CONTRACTÉS

 


 

Quand les déterminants indéfinis « un », « une », « des » et les déterminants partitifs et contractés « du », « de la », « de l’ »  se transforment-ils en « de » ou « d' »La préposition « de » s’élide devant un mot commençant par une voyelle ou un « h » muet, sauf devant « huit » et « onze ».

Pour de plus amples renseignements concernant les mots commençant par un « h » muet ou un « h » aspiré, veuillez consulter la capsule « Orthographe – « h » muet ou « h » aspiré? ».
?

 

En français, les déterminants indéfinis « un », « une », « des » et les déterminants partitifs et contractésLes déterminants contractés « du », « de la » et « de l’ » sont utilisés devant des noms comptables (noms qui peuvent être dénombrés, comptés), comme dans « les gardes du château », « les vendeuses de la boutique », « les passagers de l’avion » (« château », « boutique » et « avion » sont des noms comptables).

Les déterminants partitifs « du », « de la », « de l’ » sont utilisés devant des noms non comptables (noms qui ne peuvent pas être dénombrés, comptés), comme « il mange du pain », « il veut de la confiture », « il boit de l’eau » (« pain », « confiture » et « eau » sont des noms non comptables).
« du », « de la », « de l’ » deviennent « de » ou en « d’ » dans les cas suivants :

A. Dans une phrase négative absolue (et non relative*) (excepté avec le verbe « être »**)

Exemples :

1. Rémi veut un avion = Rémi ne veut pas d’avion;

2. Bianca veut une poupée = Bianca ne veut pas de poupée;

3. Cynthia lit des livres = Cynthia ne lit pas de livre;

4. Réjean mange du beurre = Réjean ne mange pas de beurre;

5. Elle achète de l’huile d’olive = Elle n’achète pas d’huile d’olive.

6. Ils mangent de la confiture = Ils ne mangent pas de confiture.

 

* Différence entre la négation absolue et la négation relative

 

** Devant une négation, absolue ou relative, les déterminants indéfinis « un », « une », « des » et les déterminants contractés ou partitifs « du », « de la », « d’ » demeurent inchangés en présence du verbe « être »

 

B. Dans une phrase qui compte un adverbe de quantité (beaucoup, peu, très, plus, moins, un peu, etc.). (Remarquez que le complément comptableLes noms comptables sont des noms qui peuvent être dénombrés, comptés, comme « maison », « feuille », « crayon » (une maison, deux feuilles, trois crayons…)

Les noms non comptables sont des noms qui ne peuvent pas être dénombrés, comptés, comme « blé », « pluie », « lait », « sable » (nous ne pouvons pas dire : « un blé », « deux pluies », « trois laits », « quatre sables »).
suivant l’adverbe de quantité sera au pluriel.)

Exemples :

1. Rémi veut un avion = Rémi veut beaucoup d’avions;

2. Bianca veut une poupée = Bianca veut moins de poupées;

3. Cynthia lit des livres = Cynthia lit beaucoup de livres;

4. Réjean mange du beurre = Réjean mange peu de beurre;

5. Elle achète de l’huile d’olive = Elle achète moins d’huile d’olive qu’auparavant.

6. Ils mangent de la confiture = Ils ne mangent pas beaucoup de confiture.

 

C. Dans une phrase qui compte un adjectif qualificatif (beau, fort, grand, etc.) ou un participe passé employé seul (fleuri, vivant, mort, etc.) placé devant un nom commun pluriel (excepté si l’adjectif qualificatif forme avec le nom une locution***).

Exemples :

1. Rémi veut un avion = Rémi veut de petits avions;

2. Bianca veut une poupée = Bianca veut de belles poupées;

3. Cynthia lit des livres = Cynthia lit de bons livres;

4. Réjean mange du gâteau = Réjean mange de bons gâteaux;

5. Elle achète de l’huile d’olive = Elle achète de succulentes huiles d’olive.

6. Ils mangent de la confiture = Ils mangent d’appétissantes confitures.

 

*** Lorsque l’adjectif qualificatif ou le participe passé employé seul forme avec le nom une locution, on emploie « des »

 

Remarquez que le déterminant singulier demeure inchangé lorsque le nom est au singulier.

 

Voyez par vous-même!

1. Rémi veut un avion = Rémi veut de petits avions, mais Rémi veut un petit avion;

2. Bianca veut une poupée = Bianca veut de belles poupées, mais Bianca veut une belle poupée;

3. Cynthia lit des livres = Cynthia lit de bons livres, mais Cynthia lit un bon livre;

4. Réjean mange du gâteau = Réjean mange de bons gâteaux, mais Réjean mange un bon gâteau;

5. Elle achète de l’huile d’olive = Elle achète de succulentes huiles d’olive, mais Elle achète une succulente huile d’olive;

6. Ils mangent de la confiture = Ils mangent d’appétissantes confitures, mais Ils mangent une appétissante confiture.

 

** Attention : assurez-vous que l’adjectif qualificatif est bien placé devant le nom commun pluriel, sinon le déterminant des demeurera inchangé.

Voyez par vous-même!

1. Il a de braves amis, mais il a des amis braves,il a un brave ami,il a un ami brave.

2. Il a d’honnêtes enfants, mais il a des enfants honnêtes, il a un honnête enfant, il a un enfant honnête.

 

** Attention : la locution adverbiale ne … que n’exprime pas la négation mais plutôt une restriction. Il n’a donc pas un sens négatif. Son sens est positif, car il signifie « seulement ». Le déterminant des ne se transformera pas en de lorsque la phrase contiendra la locution adverbiale ne … que.

Voyez par vous-même!

1. Il a des arachides à se mettre sous la dent. (phrase affirmative)

2. Il n’a que des arachides à se mettre sous la dent. (phrase contenant la locution adverbiale ne … que)

 

Transformons maintenant les trois phrases affirmatives suivantes :

A. Il a caché un bijou dans ce placard. (phrase affirmative)

1. Il n’a pas caché de bijou dans ce placard. (phrase négative – négation absolue)

2. Il n’a pas volé un bijou, mais une toile. (phrase négative – négation relative)

3. Il a caché beaucoup de bijoux dans ce placard. (phrase contenant un adverbe de quantité)

4. Il a caché de beaux bijoux dans ce placard. (phrase contenant un adjectif qualificatif devant le nom pluriel)

5. Il a caché un beau bijou dans ce placard. (phrase contenant un adjectif qualificatif devant un nom singulier – le déterminant demeure singulier)

6. Il a caché des bijoux extravagants dans ce placard. (Attention : l’adjectif qualificatif suit le nom commun. L’adjectif qualificatif doit précéder le nom commun pour qu’il y ait une transformation du déterminant indéfini des en de.)

7. Il n’a caché que des bijoux dans ce placard. (Attention : la phrase comporte la locution adverbiale ne … que qui exprime la restriction, et non la négation. Le déterminant indéfini des demeure alors inchangé.)

 

B. Au cours de son voyage, elle visitera des villes. (phrase affirmative)

1. Au cours de son voyage, elle ne visitera pas de villes. (phrase négative – négation absolue)

2. Au cours de son voyage, elle ne visitera pas des villes de France, mais plutôt des villes d’Angleterre. (phrase négative – négation relative)

3. Au cours de son voyage, elle visitera beaucoup de villes. (phrase contenant un adverbe de quantité)

4. Au cours de son voyage, elle visitera de belles villes. (phrase contenant un adjectif qualificatif devant le nom pluriel)

5. Au cours de son voyage, elle visitera une belle ville.(phrase contenant un adjectif qualificatif devant le nom singulier – le déterminant demeure singulier)

6. Au cours de son voyage, elle visitera des villes pittoresques. (Attention : l’adjectif qualificatif suit le nom commun. L’adjectif qualificatif doit précéder le nom commun pour qu’il y ait une transformation du déterminant indéfini des en de.)

7. Au cours de son voyage, elle ne visitera que des villes. (Attention : la phrase comporte la locution adverbiale ne … que qui exprime la restriction, et non la négation. Le déterminant indéfini des demeure alors inchangé.)

 

C. Toute la journée, ces enfants lisent des livres. (phrase affirmative)

1. Toute la journée, ces enfants ne lisent pas de livres. (phrase négative – négation absolue)

2. Toute la journée, ces enfants ne lisent pas des bandes dessinées; ils lisent des contes populaires. (phrase négative – négation relative)

3. Toute la journée, ces enfants lisent beaucoup de livres. (phrase contenant un adverbe de quantité)

4. Toute la journée, ces enfants lisent de courts livres. (phrase contenant un adjectif qualificatif devant le nom pluriel)

5. Toute la journée, ces enfants lisent un court livre. (phrase contenant un adjectif qualificatif devant le nom singulier – le déterminant demeure singulier)

6. Toute la journée, ces enfants lisent des livres intéressants. (Attention : l’adjectif qualificatif suit le nom commun. L’adjectif qualificatif doit précéder le nom commun pour qu’il y ait une transformation du déterminant indéfini des en de.)

7. Toute la journée, ces enfants ne lisent que des livres. (Attention : la phrase comporte la locution adverbiale ne … que qui exprime la restriction, et non la négation. Le déterminant indéfini des demeure alors inchangé.)

 


 

À VOUS DE VOUS EXERCER MAINTENANT!

 


 

A. Transformez les phrases suivantes en phrase négative – négation absolue.

1. J'ai vu des poissons dans la rivière.

Réponse

 

2. J'ai fait des erreurs dans ce texte.

Réponse

 

3. Il y a des grenouilles qui traversent la route.

Réponse

 

4. Il lui envoie des lettres.

Réponse

 

5. Il prend des médicaments pour soigner son rhume.

Réponse

 

B. Transformez les phrases suivantes en phrase négative – négation relative (plus d’une réponse possible).

1. J'ai vu des poissons dans la rivière.

Réponse possible

 

2. J'ai fait des erreurs dans ce texte.

Réponse possible

 

3. Il y a des grenouilles qui traversent la route.

Réponse possible

 

4. Il lui envoie des lettres.

Réponse possible

 

5. Il prend des médicaments pour soigner son rhume.

Réponse possible

 

C. Transformez les phrases suivantes en phrase contenant un adverbe de quantité (plus d’une réponse possible). 

1. J'ai vu des poissons dans la rivière.

Réponse possible

 

2. J'ai fait des erreurs dans ce texte.

Réponse possible

 

3. Il y a des grenouilles qui traversent la route.

Réponse possible

 

4. Il lui envoie des lettres.

Réponse possible

 

5. Il prend des médicaments pour soigner son rhume.

Réponse possible

   

D. Transformez les phrases suivantes en phrase contenant un adjectif qualificatif ou un participe passé employé seul placé devant le nom pluriel (plus d’une réponse possible).

1. J'ai vu des poissons dans la rivière.

Réponse possible

 

2. J'ai fait des erreurs dans ce texte.

Réponse possible

 

3. Il y a des grenouilles qui traversent la route.

Réponse possible

 

4. Il lui envoie des lettres.

Réponse possible

 

5. Il prend des médicaments pour soigner son rhume.

Réponse possible

 

E. Transformez les phrases suivantes en phrase contenant un adjectif qualificatif ou un participe passé employé seul placé devant le nom singulier (plus d’une réponse possible).

1. J'ai vu des poissons dans la rivière.

Réponse possible

 

2. J'ai fait des erreurs dans ce texte.

Réponse possible

 

3. Il y a des grenouilles qui traversent la route.

Réponse possible

 

4. Il lui envoie des lettres.

Réponse possible

 

5. Il prend des médicaments pour soigner son rhume.

Réponse possible

 

F. Transformez les phrases suivantes en phrase contenant un adjectif qualificatif ou un participe passé employé seul placé après le nom (plus d’une réponse possible).

1. J'ai vu des poissons dans la rivière.

Réponse possible

 

2. J'ai fait des erreurs dans ce texte.

Réponse possible

 

3. Il y a des grenouilles qui traversent la route.

Réponse possible

 

4. Il lui envoie des lettres.

Réponse possible

 

5. Il prend des médicaments pour soigner son rhume.

Réponse possible

  

G. Transformez les phrases suivantes en phrase contenant l’adverbe de restriction « ne…que ».

1. J'ai vu des poissons dans la rivière.

Réponse

 

2. J'ai fait des erreurs dans ce texte.

Réponse

 

3. Il y a des grenouilles qui traversent la route.

Réponse

 

4. Il lui envoie des lettres.

Réponse

 

5. Il prend des médicaments pour soigner son rhume.

Réponse

     


 

BIBLIOGRAPHIE

 


 

Allô Prof. (2010). Consulté le 12 juillet 2011, sur http://biblio.alloprof.qc.ca/PagesAnonymes/Displahttp://biblio.alloprof.qc.ca/PagesAnonymes/DisplayFiches.aspx?ID=3028yFiches.aspx?ID=3028

 

Chartrand. S. & al. (1999). Grammaire pédagogique du français d’aujourd’hui. Boucherville : Graficor. 397 p.

 

Côté, L., Xanthopoulos, N. (2008). La grammaire au secondaire. Laval : Éditions Grand Duc. 501 p.

 

Françaisfacile.com. (s.d). Consulté le 21 mars 2011, sur http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-11349.php

 

Grevisse, M. (2007). Le bon usage (14e éd.). Bruxelles : Duculot. 1 600 p.

 

Office québécois de la langue française. (2011). Consulté le 21 mars 2011, sur http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=3496

 

Ollivier, J. (1992). Grammaire française (2e éd.). Laval : Études Vivantes. 513 p.

 


 

Conceptrice : Brigitte Murray

Mise en ligne : Camille Pichette-Cécyre